IWD – Où en sommes-nous ?

Officialisée par les Nations Unies en 1977, la Journée Internationale des Droits des femmes ou International Women’s Day trouve son origine dans les luttes menées par les féministes européennes et américaines au XXe siècle. Le 8 mars est l’occasion de faire le bilan sur la situation des droits des femmes, et le chemin qu’il reste à parcourir.

ONU Femmes a annoncé que le thème de cette année est « Leadership féminin: Pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 ». Il s’agit de célébrer toutes les femmes en première ligne face à cette crise, que ce soit les professionnelles de santé, scientifiques, organisatrices communautaires ou autres. On a constaté que les dirigeantes nationales sont parmi les leaders les plus exemplaires dans la lutte contre la pandémie. En effet, la plupart des pays qui ont réussi à contenir la vague du coronavirus et à répondre à l’impact sanitaire sur l’économie sont des femmes. Selon une étude britannique publiée par le Center for Economic Policy Research et le World Economic Forum et basée sur les données de 194 pays, les Etats dirigés par des femmes montrent des résultats « systématiquement et significativement meilleurs » que leurs homologues masculins. On peut citer Taïwan, la Nouvelle-Zélande, l’Ethiopie, etc.

Présidente d’Ethiopie: Sahle-Work Zewde

Mais où en sommes-nous en termes de droits ?

Les droits des femmes sont divisés en plusieurs domaines: les droits au travail, droits de vote et d’être élus, droits de liberté de mouvements, droit à l’éducation et la sécurité, droit de maîtriser sa reproduction, etc. Selon une étude de la Banque mondiale, en termes de droit au travail, les femmes ne bénéficient que des trois-quarts des droits accordés aux hommes.

Voici 5 avancées majeures qu’il y a eu en France durant la dernière décennie.

25 mars 2013: un décret établit le remboursement à 100% de l’IVG ainsi que la gratuité des contraceptifs pour les mineures âgées de plus de 15 ans

7 octobre 2016: La loi pour une République numérique crée un délit d’atteinte à la vie privée à caractère sexuel (revenge porn).

27 janvier 2017: Les femmes menacées de mariage forcé sont reconnues par la loi relative à l’égalité et la citoyenneté comme public prioritaire à l’accès à un logement social.

3 août 2018: Promulgation de la loi renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes. Elle comprend:

  • L’étendue du délai de prescription des crimes sexuels commis sur des mineurs à 30 ans à partir de la majorité de la victime
  • La création d’une infraction d’outrage sexiste pour réprimer le harcèlement dit « de rue »
  • L’élargissement de la définition du harcèlement en ligne

24 juillet 2019: Projet de loi relatif à la bioéthique, qui élargit l’accès à la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes célibataires.

Et ailleurs ?

2011: le roi d’Arabie Saoudite accorde le droit de vote et d’éligibilité aux femmes, droit qui prendra effet en 2015

2014: le Mozambique autorise l’Interruption Volontaire de Grossesse sous conditions (comme le consentement de la mère) 

2017: la Russie décriminalise les violences conjugales « qui n’auraient pas entraîné de blessures graves ou qui ne se seraient pas répétées dans l’année ». (Dans le même pays 456 professions sont interdites aux femmes)

2018: l’Inde a toujours l’une des plus faibles proportions de condamnations pour viol au monde: 0,3%. Pendant cette année sur 156327 procès pour 4708 condamnations 

Août 2019: L’Arabie Saoudite met fin au système de tutelle masculine: les femmes peuvent désormais voyager seules. Mais elles ont toujours besoin de l’accord d’un homme de la famille pour se marier (c’est aussi le cas au Yémen)

2019: le revenu annuel moyen des femmes dans le monde est de $11500 contre $21500 pour les hommes. Le Japon présente un écart salarial entre les sexes de 24.5% en 2019, contre seulement 4,7% au Costa Rica. 

Des évolutions hétérogènes

« Nous avons besoin d’une représentation des femmes qui reflète toutes les femmes et les filles dans toutes leur diversité et leurs capacités, indépendamment de leur situation sur le plan culturel, social, économique et politique »

Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d’ONU Femmes

Voilà pourquoi on dit droits des femmes et non droits de la femme. L’évolution n’est clairement pas la même au niveau mondial et au niveau social. Nous n’avons pas toutes les mêmes droits, expériences, et combats. Là où certaines en sont encore à la lutte contre la mutilation génitale, d’autres sont à la précarité menstruelle. Certaines doivent se libérer d’une tutelle masculine et d’autres parlent de la pilosité féminine. Une femme noire pauvre en France, une femme blanche handicapée en Espagne et une Égyptienne n’auront pas les mêmes vécues et préoccupations. Sauf une: la misogynie.


Il y a eu de nombreux appels à manifester le 7 Mars et des syndicats et associations appellent à une « grève féministe » le 8 Mars dans plusieurs ville comme Paris, Bordeaux et Lyon. Vous comptez y participer ?


Sources

https://business.lesechos.fr/entrepreneurs/toujours-plus-haut/coaching/0603770112349-coronavirus-les-pays-diriges-par-des-femmes-ont-mieux-gere-la-crise-339396.php

https://cordis.europa.eu/article/id/422016-trending-science-leading-ladies-women-led-countries-coped-better-with-covid-19-study-says/fr

https://www.weforum.org/agenda/2019/12/global-economic-gender-gap-equality-women-parity-pay/

https://data.oecd.org/earnwage/gender-wage-gap.htm


Comment, share and subscribe to support me 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :