Hommes noirs et santé mentale

Quand on parle de santé mentale on donne souvent la parole aux femmes, et quelque part c’est logique: dans le cas de la dépression nous sommes plus atteintes que les hommes. Seulement, il faut aussi rappeler qu’ils se suicident beaucoup plus que nous (3 fois plus en France). C’est un sujet encore plus tabou chez les hommes africains. Alors je me suis dis, pourquoi ne pas leur donner la parole pour une fois. J’ai interrogé des mecs de mon entourage et partagé un questionnaire.

La majorité d’entre eux souffrent de dépression et d’anxiété mais il y a aussi des cas d’addictions. 36,8% ont déjà fait une crise d’angoisse, et pourtant seulement 2 d’entre eux ont consulté un.e professionnel.le. Ils ne se confient pas à un.e psy et encore moins à leurs proches, par exemple seuls 15,8% ont en déjà parlé à leur parents. Mais pourquoi cette difficulté à s’ouvrir ? « Ils ne comprendraient pas » (Brandon, 23 ans), « C’est un sujet délicat qu’on doit évoquer avec des personnes avec lesquelles on se sent libre de s’ouvrir » (Jordan, 22 ans), « quand mon père disait à mes tantes que je vais chez un psy, on me regardait comme ci j’étais sidéen » (anonyme). Voilà quelques éléments de réponse…

En plus de l’incompréhension de certains il y a cette phrase: C’est un truc de blanc. N’importe quelle personne africaine atteinte d’un trouble psychologique l’a déjà entendue, que ce soit par des amis ou par la famille. Eh bien sans surprise, la moitié des interrogés pensaient la même chose. Un d’entre eux a même reconnu qu’il le pense toujours.

« Aujourd’hui je ne pense pas du tout pareil, c’est clairement un problème qui touche tout le monde sans distinction de classe sociale ou de race »

Jordan

On constate donc qu’il y a encore beaucoup de travail à faire, et ils sont unanimes là-dessus: on ne parle pas assez de santé mentale en Afrique. Et pour y remédier ce ne sont pas les idées qui manquent:

  • « Rendre les services de santé mentale plus accessibles »
  • « Effectuer des campagnes de prise de conscience »
  • « Apprendre aux plus jeunes que demander de l’aide c’est normal »
  • « Avoir une discipline qui traite de ça dès l’école primaire »
  • Éradiquer l’idée que maladie mentale égale sorcellerie

Alors bonne nouvelle: les jeunes hommes sont conscients du travail à effectuer. Mais ce sera sans doute à notre génération de le faire parce que « nous sommes plus informés ».

« On doit tuer le mythe de: tu es un homme »

Guillaume, 21 ans

J’ai beaucoup apprécié cette phrase. Je déteste quand on dit « sois un homme » ou « c’est normal ce sont des garçons », que ce soit pour les défendre quand ils font des atrocités ou pour leur dire de cacher leur douleur. Pour encore trop de personnes l’homme noir est toujours censé être fort, viril, invulnérable, le grand chef de famille. Du coup leur bien-être mental passe au second plan, et ça c’est agaçant. C’est important de leur rappeler et de rappeler aussi aux femmes ignorantes qu’un homme reste un être humain. Et pour un être humain c’est normal de pleurer, d’être sensible, de tomber, d’avoir besoin d’aide et d’avoir besoin d’être rassuré.

Enfin, je leur ai demandé quel message ils enverraient à un jeune noir souffrant de dépression et/ou d’anxiété. Et en résumé: « il faut en parler mec ».

« Tu n’es pas seul, à chaque fois que tu ne sauras pas gérer tes troubles il faut parler. Libère toi parce que le silence et la solitude sont les meilleurs amis de la dépression. »

Anonyme

N’oublie pas de t’abonner si c’est pas encore fait, à la prochaine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :